VIVONS L’ÉNERGIE
AUTREMENT
LE BLOG

Sobriété énergétique en entreprise : des actions dédiées au monde du travail

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Consommer moins et mieux à la maison et au travail, c’est l’objectif du Plan de Sobriété Energétique dévoilé le 6 octobre 2022 par notre gouvernement. Dans ce plan, les entreprises sont invitées à revoir leur organisation et leurs investissements, pour réduire de 10 % leur consommation d’énergie.

Pour aider les entrepreneurs et les industriels à atteindre cet objectif national, des actions ciblées leur sont ainsi dédiées et recommandées. Quelles sont-elles et comment les mettre en place ? GEG vous explique tout !

Sobriété énergétique en entreprise : actions concrètes à mettre en oeuvre

Sans surprise, la lutte contre le gaspillage énergétique (éclairage, chauffage…) tient une place de choix dans le « pack » Sobriété énergétique en entreprise, à mettre en œuvre dès que possible. Pour autant, d’autres leviers comme la mobilité durable, la gestion raisonnée du numérique, la réhabilitation énergétique des locaux ou encore le télétravail, sont également abordés pour faire des économies d’énergie en entreprise.

Petit tour d’horizon des principales mesures réfléchies en concertation avec l’ensemble des fédérations et organisations professionnelles :

Encourager les économies d’énergie pour éviter le gaspillage :

  • Baisser la température des locaux (avec un max de 19°C, voire 18°C si tension sur le réseau électrique national). Rappelons qu’en chauffant vos bureaux à 19°C, c’est 15 % d’économies
  • Gérer plus efficacement l’éclairage extérieur des bâtiments (vitrines, enseignes lumineuses,…) et l’éclairage intérieur des locaux (en utilisant pas exemple des détecteurs de présence). Pour info, 10 mn d’éclairage inutile 3 fois par jour équivaut, au bout d’un an, à 5 jours d’éclairage en continu.
  • Etablir un diagnostic de performance énergétique des bâtiments pour faire la chasse aux ponts thermiques
  • Piloter et suivre en temps réel la consommation d’énergie du parc immobilier
  • Sensibiliser les salariés aux écogestes en entreprise
  • Informer les équipes sur la météo de l’électricité avec Ecowatt
Réaliser un diagnostic de performance énergétique des bâtiments permet de repérer les ponts thermiques
Photo de Paul Christian Glenn – Pixabay

Piloter et manager l’énergie de son entreprise grâce à la mise en place de solutions et d’outils spécifiques :

  • Privilégier l’éclairage basse consommation comme les lampes à led : elles ont une plus grande puissance éclairante, une durée de vie plus longue que les lampes à incandescence (de l’ordre de 40 000 heures en moyenne), et sont économes en électricité. En sachant qu’il est toujours préférable d’utiliser la lumière naturelle autant que possible.
  • Remplacer les appareils énergivores : dans les grandes entreprises, il est obligatoire de réaliser un audit énergétique pour identifier les principales dépenses énergétiques émises par leurs équipements, leurs bâtiments…
  • Intégrer des dispositions de sobriété énergétique dans tous les process de contractualisation (prestataires, sous-traitants…)
  • Installer un système de chauffage à haute performance énergétique : pour cela, GEG peut vous accompagner financièrement dans vos investissements dans le cadre des CEE !

Adopter une gestion de sobriété énergétique en entreprise :

  • Définir et mettre en place une stratégie de sobriété numérique pour toute l’entreprise. Saviez-vous, d’ailleurs, selon l’ADEME, que les équipements informatiques représentent 21 % de la consommation d’électricité d’une entreprise ?
  • Gérer et rationnaliser l’ensemble des stockages des données, grâce à une gestion raisonnée des process documentaires et des courriels
  • Encourager les équipes à gérer la consommation de leur PC : utiliser le mode veille en cas d’absence temporaire, éteindre complètement son poste de travail en cas d’absence prolongée.  Rappelons qu’un PC en veille consomme de 3 à 10 w, contre 50 à 200 w pour un PC allumé.
  • Investir dans du matériel durable, économe en énergie et respectueux de l’environnement. Quand on sait qu’il faut 800 kg de matières 1ères pour fabriquer un seul ordinateur, faire « durer » son parc informatique permet d’en diminuer les impacts environnementaux.

Soutenir la mobilité durable en entreprise :

  • Eviter les déplacements inutiles
  • Privilégier le mode ferroviaire (vs aérien) : voyager en avion uniquement pour les trajets supérieurs 4 h par train pour un aller, ou 6 h A/R dans la même journée
  • Favoriser le PDE (Plan Déplacement d’Entreprise) pour l’ensemble des salariés
  • Investir dans des flottes de voitures électriques pour le parc automobile d’entreprise
Le vélo : un moyen de déplacement doux pour favoriser la mobilité durable
Photo de Roland Steinmann – Pixabay

Mettre en place le télétravail en cas de tension sur le réseau électrique :

  • Adapter le télétravail des équipes et fermer les locaux concernés en cas de signal « rouge » déclenché par Ecowatt. Objectif : diminuer les appels de puissance sur le réseau électrique.

Une charte d’engagement spécialement pour vous, entrepreneurs !

Pour aller plus loin en termes d’engagement dans votre démarche de sobriété énergétique, l’Etat propose aux entrepreneurs qui le souhaitent de signer une charte d’engagement.

Entrepreneurs : 15 mesures pour engager votre entreprise dans une démarche de sobriété énergétique
Photo de Gerd Altmann – Pixabay

Cette Charte reprend l’ensemble des 15 mesures du Plan de Sobriété Energétique. Elle les regroupe autour de 4 grandes thématiques d’actions :

  • anti-gaspillage
  • efficacité énergétique
  • mobilité durable
  • démarche de sobriété

L’objectif étant de vous aider et de vous accompagner dans la mise en œuvre de ces actions dans vos activités, auprès de vos salariés et dans vos locaux, mais aussi… de le faire savoir dans le monde entrepreneurial. Une bonne manière de donner de la visibilité à votre démarche d’entreprise en matière de sobriété énergétique !

Partager

Comments are closed.