VIVONS L’ÉNERGIE
AUTREMENT
LE BLOG

Les prix du gaz : que paie-t-on vraiment ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Prix du gaz : que cache réellement notre facture de gaz ? De multiples facteurs entrent en jeu et font monter ou baisser les tarifs. L’arrivée de nouveaux fournisseurs et l’évolution de la règlementation permettent de payer le gaz moins cher. Mais attention aux détails !

Quand on paie sa facture de gaz naturel, on paie en fait deux choses : l’abonnement et la consommation. Il faut savoir qu’il existe en France trois tarifs de gaz différents pour les particuliers, selon le volume de gaz qu’ils consomment chaque année. En fonction de ce tarif souscrit, l’usager ne dispose pas du même prix pour son abonnement et le volume consommé. C’est un peu la même logique que pour la téléphonie mobile : en gros, plus la consommation est importante, plus le prix de l’abonnement est élevé et plus le prix du kilowattheure est faible.

Les prix du gaz : une équation à plusieurs variables

Les tarifs dits réglementés sont ceux fixés par l’Etat et, entre autres, proposés par Engie, le fournisseur historique. Ces tarifs grimpent ou baissent chaque mois en fonction d’une formule fixée par l’Etat. Ces tarifs dépendent de l’évolution des coûts d’approvisionnement en gaz, ainsi que du prix du pétrole et du gaz sur les marchés internationaux.

Une fois par an, l’évolution des tarifs réglementés intègre aussi l’évolution des coûts de transports et de stockage. Et bien sûr, comme pour l’essence, s’y ajoute toute une série de taxes. Celles-ci dépendent d’environ 20 % de la facture finale. Elles évoluent en fonction d’un calendrier défini par les pouvoirs publics. Un autre facteur intervient dans le tarif du gaz : la zone tarifaire de sa commune.

L’évolution du prix du gaz

Rien qu’entre 2005 et 2012, les tarifs règlementés du gaz ont subi une hausse de 80 %, principalement à cause des coûts d’approvisionnement. Cette période de hausse du prix du gaz en France correspondait à la hausse du prix du pétrole et du gaz naturel sur les marchés internationaux. Une petite baisse des prix du gaz est intervenue entre 2013 et 2015.

Du gaz moins cher

Si Engie reste le principal fournisseur de gaz en France, le marché s’est ouvert à la concurrence depuis 2007. D’autres fournisseurs proposent maintenant des tarifs plus économiques, grâce à des structures de coûts moins lourdes. Changer de fournisseur est une opération simple : la résiliation du contrat est automatique dès qu’on choisit d’aller chez un autre fournisseur. Le gestionnaire du réseau GRDF reste le même, il n’y a donc aucun risque de coupure de gaz au moment du changement. De plus, il est toujours possible de revenir au gaz réglementé, à tout moment et sans frais.

Découvrons sans plus attendre les offres gaz de GEG !
Partager

Comments are closed.